ERU 44 - Projet 2

Une seconde recherche intitulée "Mesure de l’exposition aux risques psychosociaux chez le personnel des Hôpitaux psychiatriques" a obtenu quant à elle en 2017 un financement de 15 000 € du Conseil Scientifique de la Recherche Lyon 2 – CH Le Vinatier. Les partenaires sont les mêmes que pour l’étude précédente.

Les risques psychosociaux se définissent comme les risques professionnels perçus et vécus par les salariés comme portant atteinte à leur santé mentale et physique. Ceci pose le problème de la nature subjective de l’appréciation de ces risques. Par ailleurs, ils résultent d’une combinaison entre les dimensions individuelles, collectives et organisationnelles de l’activité professionnelle, et en contexte de transformations organisationnelles actuelles, profondes, et encore en à venir, la compréhension des interactions et régulations entre les dimensions peut s’avérer complexe.

Dans la littérature sur l’approche des risques psychosociaux, deux facteurs de risques psychosociaux ont particulièrement fait l’objet d’étude en secteur médico-social : le temps de travail (changements d’horaires fréquents, travail de nuit, le dimanche et les jours fériés), et l’exigence émotionnelle (relation d’aide et d’accompagnement de personnes en souffrance physique et/ou psychique avec une autonomie restreinte, de façon régulière). Les effets pathogènes des relations de travail ont été également étudiés (par exemple, souffrance et fatigue au travail, stress, burn-out). Mais il faut noter qu’il reste un domaine de l’évolution des risques psychosociaux dans les unités de soins qui n’a jusqu’à présent fait l’objet d’aucune recherche : l’impact du numérique sur le travail en Psychiatrie. Pourtant la littérature scientifique a par ailleurs largement montré que la généralisation des TIC (technologies de l’information et de la communication) dans le travail quotidien des salariés recompose l’espace-temps du travail, ainsi que les modes d’organisation et de production. Aucune recherche n’a encore permis d’apprécier la contribution réelle du numérique au sentiment d’urgence, de surcharge d’information, et de surcharge d’activité chez le personnel des hôpitaux psychiatriques spécifiquement.

En revanche, la littérature sur l’urgence dans l’entreprise relie fortement le concept d’urgence à celui de surcharge informationnelle, phénomène lui-même largement attribué à l’introduction des TIC. L’objectif de notre étude est d’établir un diagnostic des risques psychosociaux dans le contexte de l’hôpital psychiatrique en analysant les transformations de l’activité professionnelle, les repères socio historiquement construits et personnellement vécus. Pour se faire, nous proposons de mettre en œuvre un devis de recherche mixte, associant méthodologies qualitative et quantitative (questionnaires auto administrés, entretiens et focus groups). A terme, il s’agira d'identifier les situations de tensions, de rendre visibles les contradictions d’un système d’activité donné et dans un second temps d’amener le collectif à les analyser et à les résoudre.



Promouvoir, organiser, développer et initier la recherche dans le domaine de l'orthophonie.

LURCO